Mesures financières à destination des entreprises suite COVID-19

Le ministère du Travail a annoncé, jeudi 4 juin 2020, trois mesures concrètes pour aider les entreprises à recruter des apprentis, malgré la crise économique entraînée par le COVID-19.

Pour tout contrat signé entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021 :
- L’aide unique à l’embauche d’un apprenti, de 4125€ la première année est revalorisée par une aide exceptionnelle de 5000€ pour l’embauche d’un apprenti mineur et de 8000€ pour l’embauche d’un apprenti majeur, pour les entreprises de moins de 250 salariés.
Les entreprises de plus de 250 salariés devront justifier du recrutement d’au moins 5% de leur effectif pour pouvoir bénéficier de cette aide.
Cette revalorisation de l’aide unique, sera accessible aux entreprises qui recruteront un apprenti préparant un diplôme entre le CAP à la Licence Professionnelle.
En somme, le recrutement d’un apprenti de moins de 21 ans ne coûtera rien à l’entreprise (salaires de l’apprenti + charges sociales). Le recrutement d’un apprenti âgé de 21 à 25 ans coûtera aux alentours de 175€ à l’entreprise, et pour un apprenti de plus de 26 ans (payé à 100% du SMIC) le coût pour l’entreprise sera environ de 600€

- Initialement fixée à 3 mois, la durée pour trouver un contrat vient d’être prolongée à 6 mois. Un candidat à l’apprentissage n’ayant pas trouvé d’entreprise d’accueil pour septembre, aura jusqu’au 28/02/2021 pour décrocher un contrat, il pourra donc effectuer la rentrée, sous statut de la formation continue.

- Afin de lutter contre l’exclusion sociale et en faveur des nouvelles pratiques pédagogiques, le CFA pourra financer, et via l’aide au premier équipement, l’achat d’un ordinateur portable ou d’une tablette, aux apprentis dans le besoin.